Des Enfants S’en Mêlent : un exemple de journal d’école

Publié dans « Société éducatrice »

A l’école de la Villeneuve de Grenoble.

Un élément déclencheur

Une agression et l’incendie d’un gymnase ont mis le quartier en émoi.

Moins grave mais plus près d’eux, des enfants ont été témoins de l’interpellation d’un groupe d’adolescents qui forçaient l’ouverture de l’école. Il y a eu aussi le vol de la voiture de la dame de service.

Quand le comité de rédaction du journal de l’école Des Enfants S’en Mêlent se réunit, c’est une évidence, le numéro portera sur la violence.

Denis, le journaliste qui nous aide, nous donne le numéro de téléphone d’un de ses collègues du Dauphiné parce que beaucoup d’habitants se plaignent des articles sur notre quartier qui sont parus dans ce journal. Il faut aussi obtenir un rendez-vous avec un des policiers du commissariat. Hanane et Elisa téléphoneront à la récréation, comme ça, André, leur maître, pourra intervenir en cas de difficulté. C’est la classe d’Ariane qui a été « visitée » et deux jeunes ont eu affaire à la police. Il faut le raconter. Et puis, tout le monde a entendu parler de Philippe, le coiffeur, qui a été blessé par un jeune homme qui en voulait à sa caisse. Il faut savoir exactement ce qui s’est passé… Chacun repart dans sa classe avec quelque chose à faire, rendez-vous, la semaine prochaine.

Au rendez-vous suivant… et aux suivants…

Au rendez-vous suivant, le travail n’a pas beaucoup avancé mais deux classes arrivent avec de nouvelles propositions. Chez André, un article sur la violence dans les émissions de télé que regardent les enfants, chez Albert, l’interview d’un sociologue qui a fait une enquête sur la Villeneuve.

Au fil des semaines, les rendez-vous sont pris, les textes sont écrits, relus, retravaillés, un petit groupe fait des dessins en pensant à l’illustration. Il est temps de rencontrer de nouveau le journaliste pour établir le chemin de fer1. On choisit les titres, on n’oublie pas les signatures, c’est la panique car il faut que tout soit fini prêt lundi matin pour la rencontre avec la maquettiste. Comme d’habitude, on est en retard, l’école est en effervescence !

Quelques jours avant la sortie du journal, rendez-vous est pris avec Béatrix, la maquettiste. Un dessin retient son attention : les illustrations tourneront autour du thème de la fable de La Fontaine Le loup et l’agneau.

Le jour J, le comité de rédaction au grand complet se retrouve avant l’heure de l’ouverture de l’école et découvre le numéro fraîchement imprimé autour d’un chocolat chaud et de croissants. C’est la fête ! Puis, les équipes partent vendre le journal à la criée dans le quartier. Un groupe s’occupe des envois aux abonnés. Dans les classes, on lit, on reconnaît ses contributions, on admire le travail de Béatrix.

1 Le chemin de fer : Quand tous les articles sont écrits, il faut décider de leur agencement un peu comme on accrocherait les wagons les uns derrière les autres pour jouer au train électrique.

C’est quoi en somme « Les Enfants s’en mêlent » ?

Des Enfants S’en Mêlent n’est pas un journal scolaire tout à fait ordinaire. Il ne s’adresse pas qu’aux familles de l’école, il a paru régulièrement pendant 15 ans. Un étudiant a même écrit un mémoire de maîtrise sur Des Enfants S’en Mêlent !

Un jour, une journaliste correspondante du Monde s’y est intéressé. Elle m’a raconté sa conversation avec une petite fille à qui elle avait demandé si, quand elle serait grande, elle voudrait être journaliste. Celle-ci, après avoir un peu hésite lui a dit que non, sans doute pas, parce que c’est gênant de repenser le soir à ce qu’on a écrit dans la journée et de regretter ce qu’on a dit ou ce qu’on n’a pas dit. La journaliste était bouleversée de reconnaître dans les paroles d’une enfant les expériences de sa vie professionnelle.

Extraits de « 30 ans de ZEP même pas mal« 

Emmanuèle Buffin – Hélène Moreau

Editions Tom Pousse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s