Innovation

Toutes ces innovations, ces expérimentations

ont eu lieu et ont lieu à l’intérieur du système éducatif

Les écoles de la Villeneuve de Grenoble

Lire les articles dans la page « Recherche-action » ici.

L’école de la rue Vitruve à Paris

Présentation de l’école Vitruve dans une BD extraite du livre : Vitruve, rassemblée générale – Par Gérard Delbet, ancien professeur de l’école Vitruve. – Ed. Du Bord du Lot, 2019

Pour une autogestion éducative des territoires

Par Gérard Delbet

Comment l’école peut-elle devenir un lieu éducatif, comment un lieu peut-il devenir le sujet et l’objet de l’éducation des êtres humains ? En dépliant les classes, en ouvrant les portes. C’est en rendant ce lieu commun qu’on va s’obliger à faire du lieu l’objet même de l’éducation. En dépliant l’organisation.

Lire la suite ici

En sortant de l’école

par Jean Foucambert

« Pour présenter le récit que les enfants et les adultes d’un groupe de l’école élémentaire de la rue Vitruve proposent dans ce livre, ne suffirait-il pas de rappeler qu’il ne s’agit pas des souvenirs d’une colonie de vacances mais bien de l’activité d’écoliers et d’instituteurs sur la totalité d’une année scolaire ? » Par Jean Foucambert. AFL. Lire la suite ici.

« Hors des geôles de jeunesse captive »

Par Gérard Delbet

Autre article sur l’école de la rue de Vitruve : Le titre est emprunté à Montaigne (Livre I, chapitre 26) Lire l’article ici.

Parlez, les arbres ! Photo. G. Delbet

Témoignage

Par Raymond Millot ancien instituteur de l’école Vitruve avec Rolande, sa compagne

« Arrivé à Vitruve , j’ai eu un CE1 et déploré l’état des enfants qui apprenaient avec Poucet et son ami l’écureuil ! Avec Rolande on a proposé à l’inspecteur Robert Gloton, de prendre les CP  et de garder les enfants jusqu’au CE2 : on avait inventé les cycles. Bien avant la loi Jospin de 1989 !

Dans  ma classe, c’était une ménagerie, j’avais retourné l’estrade et on élevait des lapins , on avait une pie et des souris blanches. On observait toutes ces bêtes et on décidait  de l’information à retenir : chaque jour une nouvelle phrase ! On relisait celle de la veille qu’on connaissait par cœur. Elles étaient écrites sur des pancartes et on les relisait et on faisait des observations : qui sait où on trouve souris   souriceaux oreilles, grandes… Je ne me souviens pas d’enfants en difficulté et pourtant nous étions dans le 20 ème ! A la fin du CE1 tout le monde savait vraiment lire pour trouver une information en s’intéressant au sens … ce n’était pas une « méthode » ! On a rencontré Jean Foucambert, 8 ans plus tard. Avec lui Violet et Benichou, nous avons pris les commandes de l’AFL (Association Française pour la lecture) ».

Le lycée auto-géré de Paris

« Dans ce lycée, ce sont les élèves et les professeurs qui s’occupent de faire les repas, le ménage, l’administration… L’idée de cette alternative au système éducatif traditionnel : donner plus de liberté et de responsabilités aux élèves. Bienvenue au Lycée Autogéré de Paris » Brut. Une journée au lycée auto-géré de Paris.

Lire ici une analyse : Le Lycée autogéré de Paris (lap) : diagnostiquer le « traditionnel », penser l’alternative« 

Le collège Clisthène près de Bordeaux

« Clisthène = collège-lycée-innovant-socialisant-à taille humaine-dans l’Education nationale-et expérimentale : c’est un projet d’organiser autrement la vie et l’enseignement des collégiens.

Voici un film de présentation de CLISTHENE, écrit, réalisé et monté par Diego Sinibaldi, élève de 3ème en 2020/2021. Ce film a été tourné « dans le monde d’avant ». Consulter cette vidéo.

En Belgique, l’école publique de Buzet-Floreffe et l’Haccourt des enfants

Par Charles Pepinster :

« L’ÉLÈVE DEVIENT PÉDAGOGUE – LA FRATERNITÉ ORGANISÉE » . Charles Pépinster nous parle des écoles à pédagogies innovantes qu’il a réussi à mettre en place en Belgique en tant qu’inspecteur « désobéissant » à sa hiérarchie qui l’a d’abord honni puis lui a tressé des lauriers au vu des résultats obtenus : « La pédagogie du chef-d’œuvre, je l’ai initiée et prônée en 1978 en tant qu’inspecteur, disais-je, mais je l’ai ensuite appliquée moi-même dans l’école publique de Buzet-Floreffe dès 1992. C’est une école communale, officielle, gratuite, ouverte à tous, que j’ai instiguée comme instituteur bénévole pendant quatre ans après ma mise à la retraite en tant qu’inspecteur. Jean-François Manil et Léonard Guillaume, tous deux docteurs en sciences de l’Education et ins­tituteurs, l’ont reprise, théorisée, améliorée et enfin racontée avec moi dans un livre collectif :  « Du chef-d’œuvre pédagogique à la pédagogie du chef-d’œuvre. » Ed. Chronique Sociale. Depuis lors, huit écoles publiques ont emboîté le pas à Buzet […] Septembre 2020 : Une septième école publique à pédagogie du chef-d’oeuvre en Belgique : à Haccourt, « l’Haccourt des enfants ». Charles Pépinster.

Lire l’article écrit par Charles Pepinster sur notre site ici.

Des vidéos : Une école primaire pas comme les autres à Buzet-Floreffe

« A l’école publique de Buzet à Florette (Belgique), la sanction sur les enfants n’existe pas. Les élèves n’ont pas de devoirs et des progrès notoires sont constatés sur plusieurs d’entre-eux. Voyons la méthode avec son fondateur et un professeur ». Une école belge sans note où l’on apprend en s’amusant

Haccourt, école belge à pédagogie du chef-d’œuvre. Par Christelle Fosséprez, GBEN. Sur notre site.