Education… bien commun ?

Publié dans Système éducatif

Dans l’article ci-contre, « L’école, en sortir pour s’en sortir », Pierre Frackowiak remonte utilement dans le passé.

Mars 68. 600 participants au colloque d’Amiens. Le professeur au Collège de France, André Lichnerowicz qui préside la séance inaugurale constate que le système fonctionne dans «un délire notateur», et forme des «gens malheureux, désadaptés […], ne sachant véritablement ni travailler ni se divertir». 

Ce colloque témoignait d’un frémissement de la société

Puis c’est Mai 68 où ont fleuri «  les slogans changer l’école, apprendre à apprendre, ouvrir l’école sur la vie, parents / enseignants co-éducateurs » .

Et « Imagination au pouvoir » …mais pas partout ! Témoignage personnel : à la tête d’un commando issu de l’école Vitruve, du GFEN, de « Syndicalisme vivant », je bouscule, sans y être invité, une grande réunion de la FEN qui dissertait sagement sur les revendications syndicales, pour faire entendre d’autres revendications en rapport avec ces slogans et manifestement incongrues… Pas étonnant que, comme le montre Pierre, « les pas en arrière (aient) toujours succédé aux tentatives de légers pas en avant ».

Un frémissement d’une toute autre ampleur, mais cette fois tragique, impose aujourd’hui, en effet, de« reprendre la réflexion sur les rapports entre l’école et les familles, et au-delà, avec les autres porteurs de savoirs dans la cité ».

Frémissement qui a donné naissance à notre appel et à ce site.

Pierre estime « qu’on est incapable de se libérer (d’un) passé millénaire pour se projeter dans l’avenir à long terme(…)Quel sera l’honnête homme de la seconde moitié du 21ème siècle ? Comment vivra-t-il dans un environnement de plus en plus complexe .Et si, en plus, on les mobilisait eux-mêmes dans des projets éducatifs de territoire ..) »

De son point de vue d’expert marginal : la seule solution : « sortir de l’école…pour s’en sortir ».

Je partage l’ensemble de son diagnostic. Sa fonction lui a permis de faire des constats essentiels comme celui qu’il partage avec André Giordan, qui a « démontré à quel point la rétention des savoirs disciplinaires, protégés par des corporatismes séculaires, est faible »… Elle l’a conduit à estimer que « Il faudrait donc inverser l’ordre des priorités : d’abord les valeurs et les finalités, les objectifs généraux transversaux, ensuite les savoirs disciplinaires utiles ».

Je l’invite cependant à constater qu’il a déjà été possible de «sortir de l’école » (pendant 30 ans) ce qui est relaté dans la brochure « Ecole ouverte/recherche-action/société éducatrice » et illustré dans la brochure « Vivre à l’école en citoyens » (brochures pouvant être lues sur notre site). Son idée n’est donc pas utopique.

A constater aussi que notre appel inverse comme il le souhaite « l’ordre des priorités : d’abord les valeurs et les finalités, les objectifs généraux transversaux, ensuite les savoirs disciplinaires utiles ».

Il écrit, manifestement sans y croire, qu’il faudrait concevoir  ( les réformes), « en fonction d’une vision de l’avenir de l’humanité, les ruptures s’imposeraient et les citoyens pourraient alors les comprendre » , Il ne saute pas le pas, comme le fait notre appel, (qu’il a signé) : faire de l’éducation un bien commun et non plus un instrument au service de l’Etat, impossible à réformer (ce que Pierre constate) du fait qu’il est chargé de la reproduction de l’ordre social comme l’a démontré P.Bourdieu et comme on peut le constater aujourd’hui dans les analyses de F.Dubet et M. Duru- Bellat.

On peut s’interroger : celles et ceux qui ont signé notre appel n’ont-ils pas « zappé », comme Pierre, cette proposition essentielle ?

On constate que divers collectifs joignent l’éducation à la liste des  « biens communs » comme l’eau, l’air, la santé, la recherche, sans pour autant engager la réflexion sur tout ce qui en découle.

Et si Pierre Frackowiak,et d’autres signataires avec lui, ouvraient un chantier consacré à cette réflexion ?

Raymond Millot 15 12 20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s