Parlons de résistance… de désobéissance…

Publié dans Témoignages

Enseignante retraitée depuis 2 ans, école élémentaire une vingtaine d’années et maternelle les 15 dernières, j’ai participé au mouvement des enseignants désobéisseurs au temps du ministre de l’Education nationale Darcos, ainsi qu’à celui du Comité National de Résistance à Base Elève. J’ai toujours considéré que la meilleure façon de désobéir en conscience est de connaitre parfaitement les textes officiels afin de faire la part de ce qui est le texte de loi et sa mise en musique locale aux travers de circulaires qui vont souvent plus loin et demandent des choses qui ne sont pas dans le texte de loi, laissant croire que ces demandes sont obligatoires sous prétexte qu’elles sont écrites par des supérieurs hiérarchiques. Mais la désobéissance ne peut s’arrêter aux circulaires et il est des textes de loi officiels qui ne peuvent être acceptés car ils sont en contradiction avec des textes supérieurs tels que la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, par exemple. »

Le 20 novembre est la Journée internationale des Droits de l’Enfant. Lire ici

Sylvie Pralong

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s