« Eloge des Communs »

Sur le site Non fiction, le quotidien des livres et des idées,

Patrick Pharo vient de publier « Eloge des communs » aux PUF en mars 2020. Il est interviewé sur le site Non fiction. Patrick Pharo est un sociologue français, ancien directeur de recherche au Centre national de recherche scientifique et directeur du Centre de recherche Sens Éthique Société. Il a enseigné à l’EHESS, l’Université Paris Descartes, Syracuse University et Louvain-la-Neuve. 

« Non fiction : Vous approfondissez dans ce livre le diagnostic que vous aviez porté sur la société actuelle dans votre précédent ouvrage, Le Capitalisme addictif (PUF, 2018), en montrant que la fabrication d’addictions à des fins commerciales, amplifiée par les technologies numériques, qui caractérise selon vous le capitalisme actuel, a contribué à éroder chez les individus tout sentiment de communauté, ou tout au moins de communauté élargie.« 

Le Capitalisme actuel a érodé « Le lien de communauté avec sa famille, ses coreligionnaires ou ses compatriotes ».

Mais il a aussi considérablement atténué « Le lien de communauté avec le premier venu » « de communauté indifférenciée ». Patrick Pharo montre que celui-ci a été « fortement cultivé jusqu’au milieu du vingtième siècle par les idées socialistes et l’esprit de résistance au nazisme, avec dans l’après-guerre les plans économiques de reconstruction et les grandes réformes sociales. » Puis les années suivantes du milieu du 20ème à nos jours ont contribué à l’affaiblir. Il a été attaqué de toutes parts pour donner la société que nous connaissons qui privilégie « la recherche de performance économique et la stimulation des désirs individuels de succès et de récompenses sur toute autre considération écologique, sociale ou de solidarité avec les populations en détresse. » Nouvelles conditions de travail, Internet, peur des autres etc. ont détruit les liens de toutes sortes.

Patrick Pharo déclare « J’essaie dans mon livre de trouver des voies de sortie à cet enfermement à partir du mouvement de rétablissement d’une société décente qui se développe autour de la prise de conscience de l’urgence écologique. »

Il appell à une nouvelle ère, celle des Communs : « ce mouvement peut concerner tous les secteurs de la société : intellectuels, salariés, agriculteurs, créateurs d’entreprises… C’est un retour aux communs au sens qu’il se préoccupe en priorité de la part de ressources qui doit rester au commun et aux autres, au-delà de la part de chacun. »

Lire l’interview de Patrick Pharo ici

Une interview toujours sur ce site de Patrick Pharo pour son livre de février 2018 « Le Capitalisme addictif »

Texte proposé par Michel Plee de l’AFL (Association Française pour la Lecture)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s