Non, l’éducation, ce n’est pas l’école, la classe, l’enfermement

une école pour vivre et apprendre à vivre : construire ses savoirs, coopérer, respecter l’autre et la planète.

 Il s’agit de construire ensemble les savoirs avec des pratiques qui sont en elles-mêmes coopératives et non compétitives. Apprentissage de la démocratie dès l’école, au sein des activités quotidiennes, mode de vie scolaire respectueux des autres et de l’environnent.

Il s’agit d’émancipation : élaborer son esprit critique, apprendre à discuter (écouter, analyser, prendre la parole), à argumenter et à prendre des décisions.

Il s’agit aussi d’apprendre à reconnaître et à gérer ses émotions. Apprendre à ressentir autant qu’apprendre à penser.

Les savoirs peuvent se construire à partir des réalités locales: on pourra s’intéresser à une AMAP, une Société coopérative innovante, des jardins partagés, des logements collectifs « passifs », un port de pêche en difficulté, un incinérateur de déchets polluant, des composts collectifs, une usine en cours de délocalisation…

Il faut que l’école soit un lieu de vie, d’apprentissage de la vie par la vie, et il est impératif que ce  soit un lieu de vie heureux, pour les enfants comme pour les enseignants.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s